Histoire Safran

Légende ou histoire du Safran ?

Fleur de Safran ouverte L’histoire du safran associe différentes vertus : médicales, culinaires, spirituelles et magiques...
La frontière en histoire et légende est bien souvent étroite.
Parmi les différents attibuts magiques, on retrouve : le bonheur, l'amour, la sensualité, la longévité, la convoitise, les puissances psychiques, la force... et la liste est encore longue !

Origine du Safran

Certains s'accordent à dire que le Safran trouve son origine en Asie Mineure, ou dans le bassin méditerranéen oriental (La fleur de Safran serait la fleur sacrée en Crète antique, symbolisant le soleil).
Par le suite (-5000 ans) le Safran fut introduit au cachemire, par les invasions Mongoles.

On retrouve une référence au sexe avec la mythologie, qui évoque Zeus, invitant ses compagnes sous des couches de Safran pour multiplier sa force sexuelle et stimuler ses conquêtes, grâce aux vertus aphrodisiaques de cette fleur.
Le « jaune safran » est la couleur de l’amour, du désir et de la volupté.

La première mention de cuisine au vin est perse : - "Le cuisinier du roi Zohac avait assaisonné le dos d'un veau avec du vin vieux, du safran et de l'eau de rose ".
Cet écrit date de cinq mille ans !…

Plusieurs auteurs citeront les vertus du Safran dans leurs ouvrages, comme Homère, Pline l'Ancien, Quinte-Curce et Virgile, Hippocrate et Avicenne.

Pendant les fêtes, les égyptiens et les Hébreux le consommaient.
Lors des cérémonies religieuses, on brûlait du Safran pour purifier les sanctuaires et attirer les bons esprits. Les bandelettes des momies étaient teintes au Safran.

Cléopâtre utilisait des huiles parfumées pour séduire ses amants. La première véritable eau de toilette, le Kyphi, était composée de résine de térébinthe, de joncs odorants, de souchet, de Safran, de cannelle, de raisins secs, de vin, de myrrhe et de miel.

Le Safran et la cosmétique

Le khôl, poudre qui maquillait de noir les yeux des femmes orientales, était obtenu en broyant de l'antimoine (minéral métallisé extrait des roches montagneuses d'Arabie) auquel on ajoutait du safran, des clous de girofle ou du bois de rose.
En plus de prévenir les infections oculaires, le khôl protégeait du vent et du sable.
Le Safran était très lié à la beauté, la volupté...

La légende du Safran

Le fleur du Safran dans l'histoire La légende du Safran raconte qu'Alexandre le Grand, arrivé au cachemire, avait installé son campement dans une plaine pauvre. Le lendemain, il retrouva son armée au milieu d'un océan de fleurs mauves, apparues subitement, qui allait jusqu'à envahir sa tente, et se loger sous les sabots de ses chevaux.
Appeuré par un sortilège quelconque, il fit demi-tour sans combattre.
Vers -500 avant Jésus Christ, peu après la mort de Bouddha, les bonzes coloraient leurs toges en "jaune solaire", couleur sacrée des moines bouddhistes, symbole de pureté, de sainteté et d'immortalité.

Le Safran dans le monde

Les grands prêtres Assyriens conduisaient une procession nocturne au culte de la floraison magique du Safran. Une jeune vierge cueillait de ses mains pures la première fleur sortie de terre. Tout un symbole...
Plus tard, les prêtres magiciens interprétaient les volutes rouges que dessinaient les stigmates de Safran répandus à la surface de l'eau du Tigre.

Les Romains brûlaient le Safran comme de l'encens pendant les cérémonies religieuses. Les fleurs mauves répandues au sol évoquaient sensualité et longévité.

Les sybarites le buvaient en infusion avant de sacrifier aux dieux.

Au Maroc, le jour d'un baptême, on enduisait la tête rasée du nouveau-né d’un mélange d’argan + Safran.

En Orient, le Safran est utilisé pour ses pouvoirs aphrodisiaques : ce fortifiant sexuel infusé dans le thé accroît la sensibilité et le désir de la femme tout en multipliant la vitalité et la virilité de l’homme…

Au Liban, on donnait en offrande à la déesse de l’Amour, des gâteaux très safranés pour s’attirer le bonheur amoureux…

En Grèce, le couleur jaune du Safran était utilisé pour teindre les voiles des jeunes mariées.

Plus d'histoire sur le Safran

Parcelle de Safran
Les Gaulois concotaient une bouillie composée de céréales, de miel et de safran : ils y trouvaient force et vitalité.
Au Moyen Age, les moines enluminaient au Safran. C'est avec cette encre d'or, que l'on éclairait l'auréole des Saints. Le Safran était très utilisé par les apothicaires qui le vendaient à prix d’or.

Le safran fait son apparition dans différents pays : Espagne, Suisse, Angleterre et… en France, dans le Quercy et le Gâtinais... Du XVème au XVIIème siècle, le Safran classé parmi les productions importantes, obligeait les plus hautes autorités à intervenir pour légiférer la culture, le commerce et l'imposition.
Les fraudeurs étaient brûlés vifs avec leur Safran frelaté …
Différents noms attribués aux parcelles de culture du Safran : safranière, safranier, safranié ou saffranerio en occitan.

Cette culture a commencé à décliner au XVIIIe siècle vers un arrêt brutal de la production agricole au moment de la révolution.